N°2-Yagma.gif

Facebook Twitter YouTube

Reconstitution de la Haute-Volta: Citoyen du Renouveau salue la bravoure des devanciers

Déclaration du Citoyen du Renouveau à l’occasion du 4 septembre 2020, date anniversaire de la reconstitution de la Haute Volta, actuelle Burkina Faso

Aujourd’hui 4 septembre 2020 marque le 73e anniversaire de la reconstitution du Burkina Faso (Haute Volta, à l’époque), dans ses frontières actuelles. En rappel, la colonie de Haute Volta a été formalisée en 1919 par le colonisateur français.  Mais pour des raisons à la fois économiques, politiques et administratives, notre cher pays, avant même d’accéder à son indépendance a été démantelé et partagé entre ses voisins du Niger, du Mali et de la Côte d’Ivoire à partir de septembre 1932. Pendant 15 ans donc, notre pays, ses fils et filles, ses terres, ses richesses ont été confisqués, notre culture piétinée, notre dignité bafouée.

Mais, connus pour leur capacité de résilience, pour leur refus de l’humiliation, de braves fils de la Haute Volta, sous la houlette du Moogho Naaba Saaga, ont su, comme un seul homme, taire leurs divergences, leurs querelles intestines pour travailler avec intelligence, avec patience et avec détermination à la reconstitution du pays des Hommes intègres le 4 septembre 1947. C’est donc dire que nous devons l’existence du Burkina Faso d’aujourd’hui à ces hommes et femmes qui ont pris sur eux d’assumer leur mission historique, en menant ce combat noble et juste.

‘’Croire en nos capacités de modeler notre destin’’

En ce jour anniversaire de cette date fondatrice, Citoyen du Renouveau invite tous les burkinabè à la célébration de ce grand jour. Citoyen du Renouveau estime qu’il est du devoir de notre génération de reconnaitre la bravoure de nos devanciers, de chanter leur louange, de magnifier leur conscience politique et patriotique aigue et d’en faire des sources intarissables d’inspiration. Ces moments historiques, méconnus malheureusement par la majorité de nos compatriotes, notamment les plus jeunes devraient être des occasions pour déconstruire les clichés savamment inculqués à nos populations et qui sèment en eux les germes de la peur, du doute, du tremblement, de l’agenouillement, du désespoir, du repli identitaire, de la stigmatisation… Cette date doit être une occasion de croire en nous-mêmes, de croire en nos capacités de modeler notre destin, de chercher en nous les voies et moyens de nous frayer un chemin, de réaliser nos rêves, de construire l’Etat nation dont nous rêvons.

Cette date du 4 septembre nous exhorte à comprendre que même au plus profond de l’abîme, il y a toujours quelque part des lueurs qui annoncent le ciel étoilé. Se fondant sur le 4 septembre 1947, Citoyen du Renouveau croit dur qu’à tout engloutissement succède un surgissement. L’important étant de travailler à bâtir notre destin, à être collectivement acteurs réels et symboliques de l’action d’édification du Burkina Faso, la forme de don la plus généreuse que ces devanciers nous ont offert.

‘’Notre diversité est notre force et elle doit la demeurer’’

En ces moments difficiles de l’histoire de notre pays, où les forces du mal ont réussi à mettre à mal notre vivre ensemble, où les fondements de notre territoire sont menacés, la date historique du 4 septembre vient nous rappeler la nécessité de nous donner la main pour travailler à sauvegarder l’essentiel, c’est-à-dire notre patrie. L’arc en ciel ne doit-il pas sa beauté à la diversité de ces couleurs ? Notre diversité est notre force et elle doit la demeurer.

Si notre pays est considéré par certains comme étant au fond du gouffre, nous avons les ressorts nécessaires d’y sortir. La dislocation du pays et sa reconstitution grâce à la clairvoyance et la perspicacité de ses fils et filles en est la preuve.

C’est le lieu pour notre mouvement de regretter qu’aucun édifice public, aucun monument ne rappelle cette date pourtant historique, dans la marche de notre pays. Citoyen du Renouveau interpelle les autorités du pays à en faire une date symbolique, mieux connue et célébrée par l’ensemble des Burkinabè. Pour sa part, notre Association a décidé de marquer ce jour non seulement avec cette déclaration, mais aussi, à travers la projection d’un film suivi de débat ainsi qu’une soirée culturelle dédiée à la musique traditionnelle « salou ».

C’est ici l’occasion pour notre Association de lancer un appel à tous les jeunes, aux personnes du troisième âge, ainsi qu’aux femmes. Notre peuple n’a jamais plié face aux malheurs. Nous avons toujours su comme le dit si bien le poète ‘’naviguer en bravant les vagues’’. Citoyen du Renouveau exhorte à poursuivre sur ce chemin car « l’ambition conduit aux exploits et la diligence aux succès ». Malgré les difficultés, nous sommes pleinement confiants quant à l’avenir radieux de ce pays. Pour y parvenir, nous devons :

  • Faire preuve de patriotisme,
  • Faire nôtre, les valeurs de citoyenneté : civilité, civisme et solidarité ;
  • Faire nôtre les valeurs du Burkindlim
  • Puiser dans les valeurs du passé pour construire demain.

Par-dessus tout, nous devons construire une puissante collaboration et complicité entre tous les acteurs politiques, économiques, intellectuels, force de défense et de sécurité, notables traditionnels et religieux, avec les masses populaires, laborieuses et résilientes, pour bâtir un Burkina Faso libre, développé et respecté.

Fait à Ouagadougou le 4 septembre 2020

Pour le Citoyen du Renouveau,

Le Président

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.