brakina.gif

Facebook Twitter YouTube

Le paludisme est la première cause de décès au Burkina. Infox ou intox ?

Selon le Programme national de lutte contre le paludisme en 2016, le Burkina a enregistré environ 9,8 millions de cas de paludisme et déploré malheureusement 4 000 décès dont 3 000 chez les enfants de moins de 5 ans. Malgré une baisse de 1,2 % des décès (plus de 5 000 morts en 2015), le paludisme « demeure la première cause de consultation, d’hospitalisation et de décès » dans notre pays.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.